Au travers de ces quelques lignes nous allons découvrir ensemble une destination qui regorge de vie : entre culture, population, nature, fêtes, musique et événements.  

La Colombie est devenu une magnifique destination touristique à une forte potentialité avec, aujourd’hui, l’ouverture du pays sur le reste du monde et le développement d’une politique de paix et de sécurité. Elle a su se démarquer des autres pays d’Amérique du Sud de part la diversité de ses paysages. On y trouve la montagne, la forêt tropicale, le désert et les côtes caribéenne et pacifique. Tant de paysages à vous couper le souffle.

Et le tourisme urbain n’est pas en reste : on peut découvrir son histoire à travers les vieilles bâtisses, les musées, les nombreux jardins botaniques et les cathédrales.

En Colombie il existe plusieurs villes authentiques à visiter et des paysages uniques au monde. Différents événements culturels ont lieu toute au long de l’année. J’ai sélectionner pour vous les meilleures destinations du pays, chacune d’elle représente une raison valable pour aller visiter ce pays magnifique.

Quelques événements culturels

Carnaval de Barranquilla :

carnaval-de-barranquilla

Inscrit au Patrimoine Immatériel de l’Unesco, cela fait déjà plus d’un siècle qu’on célèbre ce fameux carnaval.  C’est l’une des plus belles fêtes folklorique de Colombie, une des plus authentiques et des plus colorées du monde, typique de la région de Barranquilla. Ses habitants y mettent tout leur cœur et participent a masse chaque années, et des curieux et passionnés viennent des quatre coins du monde pour admirer les nombreuses créations artistiques, danses, mascarades, défilés, batailles de fleurs etc.

Carnaval des noirs et blancs :

Ce carnaval s’étale sur deux jours et sa particularité est que tous les participants se maquillent le visage en noir le premier jour et en blanc le lendemain. Deux jours, deux couleurs pour une célébration de la joie.

Il fait également partie, depuis 2009, de la liste du patrimoine culturel de l’humanité élaborée par l’UNESCO. Ces fêtes débutent tous les ans, le 02 janvier, par des offrandes florales au son de musiques traditionnelles.

Le 4 janvier, le Carnaval s’ouvre par le défilé de la «famille Castaneda», une famille que les habitants de San Juan de Pasto auraient invitée au carnaval en 1928. Cette journée constitue la bienvenue aux participants avec un mot d’ordre : «la tristesse est interdite». Le jour suivant, «jour des noirs», serait le lointain souvenir d’un jour de congé accordé par le roi d’Espagne aux esclaves de la région afin d’apaiser une révolte de ces derniers de 1607. Puis vient alors le «jour des blancs». C’est une journée joyeuse qui se déroule au fil de batailles généralisées de talc et de farine. C’est le jour le plus frénétique du Carnaval des Noirs et des Blancs : un grand défilé de chars, des fanfares, une multitude de déguisements et des danses de groupes aux quatre coins de la ville. Cette cérémonie se termine dans un impressionnant nuage de farine blanche.

 

Festival national du Folklore colombien :

Le triple, la guitare et la mandoline retentissent chaque année, à la mi-août, pendant le Festival National du Pasillo Colombien. Cette manifestation, qui a eu lieu pour la première fois en 1990, rend hommage à un rythme qui mêle la valse européenne et les airs populaires de la région. La programmation inclut des concours, entre autres, de compositeurs et d’interprètes.

Mais il n’existe pas que de beaux festivals en Colombie. Venez avec moi découvrir le travail impressionnant de la nature dans ce coin atypique du monde.

 

Les merveilles de la Colombie:

Le sanctuaire de las Lajas :

C’est l’un des nombreux trésors du pays. Cathédrale de style gothique : c’est une merveille d’ingénierie construite sur le canyon du Guáitara près d’Ipiales, à l’emplacement où, selon la légende, “l’indigène María Mueses et sa fille Rosa virent apparaître l’image de la Vierge » en 1754. Selon la légende : en rentrant chez elles et furent surprise par l’orage; María et sa fille s’abritèrent alors dans une des grottes du canyon de la rivière. A la grande surprise de sa mère, sa fille considérée jusque-là comme sourde et muette, l’interpella en lui disant : « Maman, la métisse m’appelle » en lui montrant du doigt la peinture illuminée par les éclairs. La peinture représentant la Vierge. A partir de ce moment on commença la construction d’un sanctuaire consacré à Notre Dame de las Lajas sur le lieu de l’apparition, au milieu des montagnes. Un pont a été construit au-dessus de la rivière pour arriver au sanctuaire ainsi qu’un escalier de 270 marches. Cette église est, depuis, très visitée par les pèlerins du monde entier, spécialement le dimanche.

La cité perdue « Cuidad perdida » :

ciudad-perdida

Un trésor historique de la Colombie, construite il y a plus de 2 500 ans, la cité Perdue se niche au cœur de la jungle de la Sierra Nevada de Marta. Découverte il y a plus d’une trentaine d’années par des chercheurs d’or, cet éblouissant site archéologique est l’un des plus beaux joyaux du patrimoine colombien. Edifiées par le peuple Tayrona, ses 49 terrasses verdoyantes révèlent aujourd’hui les ruines d’un centre de cérémonie. Cherchée par les conquistadors espagnols, la cité ne se dévoila qu’en 1975.

Avant d’atteindre la cité Perdue, il faut traverser l’épaisse jungle de la Sierra Nevada de Marta et la plus haute montagne côtière du monde. Ainsi, sur les traces de la civilisation précolombienne, on y découvre une succession de montagnes, de vallées verdoyantes et de villages indigènes. Pour y parvenir, on passe également par le majestueux fleuve Buritaca à la découverte de sa faune incroyable et de la cascade de la cité perdue. Ses eaux sont réputées pour leurs vertus curatives.

La rivière de Canos Cristales « rivière en arc-en-ciel » :

Le Caños Cristales est communément appelé « rivière aux cinq couleurs » ou « la plus belle rivière du monde ». Elle doit ce surnom aux algues enBogota :démiques qui lui donnent une coloration variée jaune, bleu, vert, noir et rouge. Un endroit unique au monde, situé en plein cœur de la Colombie avec ses eaux réputées pures.

 

Les villes emblématiques

Les centres urbains regorgent aussi de nombreux trésors…

Bogotá:

Capitale de la Colombie, et sa plus grande ville avec pas moins de 7 millions d’habitants, cette ville est connue pour son architecture coloniale, ses nombreuses églises et musées, dont le musée de l’or avec des pièces uniques en leur genre. Venez vous balader dans le quartier de La Candelaria, un charmant district comprenant de nombreux cafés, bars, restaurants, musées et bien plus encore.

Cali :

C’est la troisième ville de Colombie en terme de population. Elle est connue pour être la capitale de la salsa, célébrant la diversité. La Feria de Cali (la foire de Cali) est la plus grande fête dans la ville colombienne, le climat est l’un de ses point fort, et c’est également un grand centre sportif ayant déjà accueilli les jeux olympique de 1971. La ville est considérée comme la métropole économique et culturelle du sud-ouest colombien.

Medellín :

Aussi appelée “La cité du printemps éternel”, Medellin se situe au cœur d’une vallée, à 1538 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sa situation géographique unique lui offre un climat ensoleillé et agréable tout au long de l’année. Ses habitants sont réputés pour leur style de vie, leur nature agréable et amicale. Medellin recense de nombreux musées, églises, maisons coloniales, mais aussi des bâtiments d’architecture moderne. La vie nocturne y est aussi très animée. Cette ville colombienne est devenue une des villes les plus agréables où vivre en Amérique du Sud et est aussi la ville la plus sûre de Colombie. Aujourd’hui elle observe un développement industriel, du commerce et de l’éducation.

Carthagène :

carthagene                  cartagene3

Carthagène est une véritable perle des Caraïbes. Un climat tropical semi-aride règne dans cette ville historique. En effet, son histoire coloniale est très riche et a laissé de nombreux vestiges. C’est l’un des pôles touristiques majeurs du tourisme en Colombie : des centaines de paquebots de touristes accostent sa baie, venu pour admirer les merveilles de la ville, profiter des plages et admirer le paysage. La Bocagrande est une aire qui comporte la majeure partie des infrastructures touristiques de la ville: hôtels, boutiques, restaurants et discothèques.

L’île San Andrés :

C’est la plus grande île colombienne et elle se situe dans la mer des Caraïbes. Île paradisiaque, San Andreas possède un écosystème très riche et la plongée sous-marine y est très développée. L’eau claire favorise la découverte de la faune aquatique.

 

Maintenant que je vous ai fait rêver, c’est à vous de partir découvrir toutes les richesse de ce magnifique pays !