Lorsqu’on travaille à la réalisation d’un projet, il arrive parfois que l’on puisse rencontrer un dilemme. Je suis sûre que vous même, vous vous êtes déjà retrouvé face à une situation qui vous demandait de faire un choix difficile.  Et bien sûr,  chacune des propositions possibles avaient leur part d’inconvénients… Du coup, impossible de choisir une solution pleinement satisfaisante !

Si je vous parle de dilemme (et pas des moindres!), c’est parce qu’aujourd’hui notre groupe rencontre plusieurs difficultés vis-à-vis du projet qui viennent empêcher sa réalisation et qu’une décision doit être prise en urgence.

Avec notre groupe, nous avons pu soulever les problèmes suivants :

  1. Les financements : bénéficier de subventions d’institutions publiques semble impossible étant donné que les calendriers sont clos, et que la campagne Crowdfunding ne pourra suffire à financer le projet.
  2. Le timing : la date butoir et tous nos autres engagements liés à notre formation compromettent le projet. En effet, il nous semble impossible de mener à bien le projet jusqu’à son terme si nous devions partir en Février 2017. Le but de rencontrer des professionnels du tourisme en Colombie est de leur apporter notre expertise en tourisme durable. Il faut savoir que notre formation prévoit notamment un stage conventionné de 6 mois. Initialement, nous avions dans l’idée de partir en Colombie en Février, avant de commencer le stage obligatoire mais le problème est qu’il nous faudra assurer la continuité du travail après le voyage et cela semble impossible dû à notre stage.
  3. La communication : entre les divers groupes de travail tout n’est pas toujours tout rose et notre efficacité se trouve remise en question. Cela impacte donc sur la faisabilité du projet car la date butoir (Février) approche à grand pas.

Pour palier à ces problèmes, deux alternatives incompatibles :

  1. Céder la place aux autres : Nous continuons à travailler sur le projet Destination Colombie dans l’optique que la promotion des Master 2 de l’année prochaine puissent partir en Octobre 2017. Inconvénient : notre projet avait comme perspective de s’inscrire dans l’événement Année France-Colombie (nb: la période de la France en Colombie s’arrête en juillet 2017). Faire partir les Master 2 en Octobre 2017, ne permettrait pas de bénéficier de ce label, car l’événement ne serait plus d’actualité à ce moment là. De plus, pour certains le stage obligatoire est l’occasion de s’insérer dans la vie professionnelle et beaucoup d’entre nous désirent travailler à la suite de ce stage, telle est la continuité normale de notre vie d’étudiants.
  2. Créer une délégation : Continuer à travailler sur ce projet à 25 et faire partir une délégation de 5 étudiants seulement en Février 2017 (date initialement prévue). Ce projet a été porté par plusieurs générations d’étudiant M2 qui ont travaillé main dans la main. Notre promotion elle aussi s’est engagée dans cette même optique. C’est pourquoi il nous paraît dommage de ne faire voyager que 5 d’entre nous. Cette décision serait une division de notre promotion. Je m’explique: il se peut qu’il y ait plus de personnes souhaitant aller en Colombie que de places disponibles. Concurrence vous dites? Effectivement. Les étudiants seront alors confrontés à démontrer leur motivation avec lettre à l’appui. La cohésion de groupe serait alors nulle. Cette solution ne nous ai pas envisageable.

Et vous ? Que feriez-vous dans une pareille situation ? Votre avis nous intéresse, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Suite à une réunion avec l’ensemble de la classe, une des solutions trouvée a été de voter, à mains levées, chacune des décisions à prendre à partir de maintenant afin que tout le monde assiste à la prise de décision et soit au courant de chacune d’entre elles. Cette solution n’est pas parfaite car elle implique de se réunir fréquemment, donc de prendre du temps pour le faire, temps qui me semble indispensable.

Que donc faire en cas de problèmes cruciaux dans la réalisation de votre projet ?  Et comment prendre une décision ?

1-Listez tous les problèmes qui vous empêchent de concrétiser votre projet

2-Parlez de ces problématiques avec des personnes extérieures au projet, discutez de solutions possibles

3-Réunissez tous les membres du projet pour en discuter ensemble

4-Proposez les différentes alternatives en exposant leurs avantages et leurs inconvénients.

5-Ensuite, faites voter chaque proposition. Celle qui remporte la majorité des voix l’emporte.

Proverbe avignonnais : “C’est parfois faire preuve de sagesse que de faire quelques pas en arrière, plutôt que de foncer tête baissée dans de potentiels problèmes”.